Pourquoi les enfants aiment-t-ils écouter des films à répétition?

Bonjour! Aujourd'hui, je ne parlerai pas de bébés, mais plutôt de petits enfants. J'ai récemment réécouté le film fétiche de mon enfance, Blanche-Neige et les sept nains. Aujourd'hui, j'apprécie le revoir à l'occasion, mais étant petite, je le regardais presque une fois par jour, et en parlais le reste du temps. Alors étant maintenant adulte, je me pose la question. Pourquoi les enfants ré-écoutent-t-ils les films à répétition sans se tanner? je vais essayer de répondre à cette question dans le billet qui suit. Et je n'écris pas en tant que spécialiste, ni en tant que maman, mais bien en tant qu'ex-enfant, qui n'a pas encore tout à fait perdu cette habitude.

Premièrement, les enfants ayant souvent peur de l'inconnu (pensez à la difficulté de certains à essayer un nouvel aliment, ou à un changement de routine), un film qu'ils connaissent déjà est rassurant pour eux. Ils savent ce qu'il va se passer, et donc l'incertitude de la suite du film ne leur cause pas de stress. Je crois aussi que ça les rassure de savoir ce qui attend leur héros...Et puis dans un monde où ils doivent apprendre des nouvelles choses à tous les jours et apprivoiser ce monde un peu bizarre et impressionnant, ça doit les rassurer ces tout-petits de savoir que même si les choses autour d'eux changent, le film, lui, reste le même. le monde autour d'eux est assez imprévisible, mais l'enfant peut prévoir ce qui va se passer dans le film. Les dialogues restent les mêmes, ils vivront les mêmes émotions en le regardant, le personnage fait les mêmes actions au même moment et le film finit toujours bien.

Deuxièmement, les enfants aiment souvent se créer leur propre monde. Lorsque le film se termine, il se continue dans l'esprit de l'enfant, et celui-ci se crée son monde. Je me souviens que quand j'étais petite, Blanche-Neige accompagnait et inspirait la plupart de mes jeux (lorsqu'il ne s'agissait pas de jouer à la maman), et alimentait mon imaginaire. Je crois que beaucoup de parents peuvent s'inquiéter lorsqu'un enfant a une petite obsession comme ça, qu'ils peuvent avoir peur que ça ne s'arrête jamais ou que ça soit malsain pour l'enfant. Mais avec le recul, je crois que si mes parents avaient essayé de me détourner de cette ''idole'', ou de faire disparaître ce personnage de la maison, j'en aurait juste souffert plus que d'autre chose. Au fil du temps, ça a fini par me passer, je suis passée à autre chose, et, mis à part une poupée à l'effigie du personnage que je garde en souvenir dans une boîte, et le visionnement du film une fois tous les deux ou trois ans, je n'ai pas gardé de séquelles. Selon moi, un enfant a besoin de se créer son petit monde à lui, que ce soit par l'entremise d'un personnage de livre ou de film, ou avec un ami imaginaire. Ça les rassure, et ça leur permet d'avoir cet espace à eux où ils sont dans le connu, et où c'est eux qui dirigent et pas les parents. Et le fait de réécouter le film, ou de relire le livre, ça les ramène dans cet espace connu où ils savent ce qui les attend. Bon, c'est sûr que tout a un limite, et que parfois ça peut devenir vraiment maladif ou obsessionnel. Si jamais ça arrive, c'est aux parents de voir quelle est la limite, quand ça devient trop. Si un enfant est vraiment trop dans son monde et n'a plus d'interaction avec les autres ou ne veut plus rien faire d'autre il faut peut-être se poser des questions, mais ce n'est pas vraiment de quoi je veux parler ici.

La raison suivante est probablement celle qui me pousse encore aujourd'hui (et je ne dois pas être la seule) à ré-écouter mes films préférés. Il s'agit du plaisir à revoir un film qui nous a plu. Comme on prend plaisir à réécouter un morceau de musique qu'on aime, ou à relire un bon roman. Si c'est bon une fois, pourquoi ne pas renouveler l'expérience? Et puis en revoyant un film, on découvre des nouveaux détails visuels, on comprend une blague qu'on avait manqué la première fois, on rit à nouveau d'un passage particulièrement drôle, on porte plus attention aux costumes et aux décors, et, bonus, si c'est une comédie musicale, on entend à nouveau des morceaux qu'on avait aimé, et si ça fait plusieurs fois qu'on les entend, on peut chanter en même temps!

Ensuite, je crois que les enfants ont souvent besoin de plusieurs fois pour tout assimiler ce qui se passe. Pensez simplement à quand vous étiez vous-mêmes des enfants. Je sais pas pour vous, mais on dirait que quand quelque chose me plaisait, je pouvais rester des heures à essayer de tout assimiler. Comme par exemple, lors de visites dans les magasins de jouets, on dirait que je n'avais jamais assez de temps pour faire le tour et pour tout assimiler. Un adulte en fait le tour en 5 minutes, et c'est bon, il a tout vu, il a trouvé ce qu'il cherchait, on passe à autre chose. Un enfant doit passer le tout au peigne fin, regarder les jouets un par un, toucher, etc. Peut être que c'est la même chose pour les films? Comme les scènes avancent rapidement et le film continue, l'enfant n'a pas le temps de tout assimiler les dialogues, l'histoire, les images, les décors. Ça doit être pour ça aussi qu'ils posent tant de questions qui semblent évidentes pour l'adulte pendant le visionnement...

Voilà, j'espère que ce petit billet répond à la question. J'espère que j'aurai su rassurer certains parents sur ce besoin un peu déroutant des tout-petits. Si vous voulez en savoir plus, j'ai rajouté quelques liens à la fin du billet.

À la prochaine!

D'autres articles sur le même sujet:
http://www.vosquestionsdeparents.fr/dossier/261/pourquoi-nous-reclament-ils-toujours-la-meme-histoire
http://www.nytimes.com/2009/11/15/magazine/15food-t-000.html?ref=dining&_r=0
http://www.babycenter.com/404_why-does-my-child-insist-on-watching-the-same-videos-over-an_69507.bc

Comments