Oct 29, 2013

Nouvel article sur le blog du Centre Pleine Lune: Être aide-natale et accompagnante à la naissance

Bonjour!
J'ai récemment écris un article pour le blog du centre Pleine Lune. Il s'agit d'une petite comparaison entre les métiers d'aide-natale et d'accompagnante à la naissance, puisque je fais les deux. Je vous invite à aller le lire ici, ainsi qu'à explorer le reste du site du Centre Pleine Lune.

À bientôt!

Oct 21, 2013

Avez-vous déjà pensé au lait de donneuse?

Bonjour! Je m'excuse de mon absence prolongée de la blogosphère. J'ai été très occupée ces derniers temps, mais me voici de retour! Je vais essayer de faire mon possible pour continuer à écrire des articles de façon régulière. 

 Lors de l'écriture de mon dernier article sur la maternité durant les années 50, j'ai été choquée d'apprendre qu'à l'époque, les biberons de lait étaient additionnés de sirop de maïs. Ce qui m'a encore plus surprise, c'est que le sirop de maïs est toujours à la tête des ingrédients de plusieurs préparations commerciales pour nourrissons populaires sur le marché aujourd'hui. En recherchant un peu plus sur la composition des préparations commerciales, je me suis rendue compte que beaucoup d'ingrédients ne sont pas bons pour la santé, voire même nocifs, et que les formules qui ne sont pas spécifiquement bio contiennent des OGM (que les compagnies refusent de retirer de leurs préparations). Je vous conseille de lire la liste d'ingrédients d'une boîte de formule. Vous serez surpris par le nombre d'éléments imprononcables qui s'y retrouvent...

Mais maintenant, je pense à toutes ces mamans qui, pour toutes sortes de raisons, doivent supplémenter, ne peuvent pas allaiter, ou ont choisi de ne pas allaiter, peu importe leurs raisons. Quelles sont leurs alternatives?

En premier lieu, si il s'agit de difficultés d'allaitement, ou d'une production de lait insuffisante je vous conseille de commencer par consulter une consultante en lactation et d'aller chercher des outils pour voir s'il est possible de stimuler votre production de lait, ou de voir quoi faire pour régler vos difficultés.

Mais quoi faire si on n'a plus le choix? Quoi faire si une situation particulière, ou un problème de santé rend impossible l'allaitement naturel? Quoi faire si on a un bébé adopté et qu'on ne peut pas l'allaiter (noter qu'il est tout de même possible d'induire la lactation sans avoir été enceinte pour pouvoir allaiter un bébé adopté)?

Multiples sont les raisons qui incitent ou forcent les mamans à se tourner vers le biberon et les préparations commerciales. Mais il existe une autre alternative. Elle est encore méconnue, et la raison pour laquelle on n'y pense pas systématiquement est probablement parce qu'elle n'est pas commercialisée (du moins, pas encore, ou très peu): Le lait de donneuse et les réseaux de don de lait. Autant il y a des mamans qui n'ont pas assez de lait, d'autres en ont trop et ne savent plus quoi en faire. Il existe des réseaux d'échanges de lait maternel, entre mamans, pour que celles qui n'ont plus le choix puissent quand même donner le meilleur à leur enfant. Ces réseaux mettent en contact des mamans en besoin de lait, avec des mamans qui en ont à donner, et tout cela est sans échanges d'argent. Les plus répandus de ces réseaux sont le Human Milk For Human Babies (HM4HB), et le Eats on Feets qui se servent de facebook pour mettre en lien les mamans, avec un page facebook par état, région ou province. Il existe aussi des banques de lait maternel contrôlé et pasteurisé, mais cela peut s'avérer très coûteux comme option, et ceux qui sont gratuits ont surtout comme but d'envoyer le lait donné aux bébés fragiles et prématurés. Sinon, l'obtention de lait de ces banques publiques nécessite parfois un billet du médecin.  Entre autres, Héma-Québec aura bientôt une banque publique de lait maternel (La première banque publique au Québec, yééé!), qui aura comme mission de fournir du lait maternel aux hôpitaux pour les bébés prématurés et malades.



Liens vers les réseaux:

HM4HB-Québec: https://www.facebook.com/hm4hbquebec
HM4HB- France: https://www.facebook.com/Hm4HbFrance
Eats on Feets: http://www.eatsonfeets.org/
Eats on Feets Québec: https://www.facebook.com/EOFQuebec?fref=ts
Un autre organisme basé à Montréal, le Montreal Milk Share: http://www.montrealmilkshare.org

Une mise en garde qui circule par rapport à l'échange de lait informel, serait par rapport aux risques de transmission de maladies. À ce sujet, il existe une petite charte, intitulée Les quatres principes du partage de lait sécuritaire. PDF original en englais ici.

Ces quatre principes sont:
1- Le choix informé
Comprendre et s'informer des différentes options possibles en matière d'alimentation du nourrisson et des risques et bénéfices de chacun.

2- Examen de la donneuse
- S'assurer d'avoir une déclaration de l'état de santé et de l'état psychologique de la donneuse.
- Connaitre les habitudes de vie de la donneuse
- S'assurer que la donneuse ait passé des tests de dépistage pour s'assurer de l'absence dans son organisme de virus tels que le VIH I et II, l'hépatite B et C, la Rubéole et la Syphillis.

3- La manipulation sécuritaire du lait
Inspecter et garder la peau, le matériel et les mains propres
Manipuler, entreposer et transporter le lait correctement

4- La pasteurisation
Faire un choix éclairé entre pasteuriser le lait (il est possible de le faire à la maison, mais la pasteurisation peut dénaturer le lait et lui enlever de nombreux nutriments essentiels), ou utiliser le lait cru lorsque qu'on est sûrs de l'état de bonne santé de la donneuse.

Mère allaitant avec un dispositif d'aide à l'allaitement 
Intéressant, non? Il existe en plus de tout ça une façon de donner le lait au bébé qui se rapproche
beacoup plus de l'allaitement au sein que de le donner avec un biberon. Il s'agit du dispositif d'aide à l'allaitement. Il consiste en une bouteille, accrochée autour du cou de la mère de laquelle sort un long fin tube que l'on vient fixer au sein. En mettant le bébé au sein ainsi, celui-ci peut bénéficier des bienfaits du contact avec sa mère qu'apporte l'allaitement au sein, tout en recevant le lait dont il a besoin. Le fait que le bébé tète tout de même le mamelon en même temps stimule la production de lait chez la mère, donc aide les mère qui doivent supplémenter à produire plus de lait, l'allaitement fonctionnant sous le pricipe de l'offre et de la demande.

Bien sûr, je vous rappelle après cet article que si vous avec des difficultés d'allaitement, il est fortement suggéré de prendre un rendez-vous avec une consultante en lactation avant de tirer des conclusions et de passer à autre chose. Il existe des solutions pour la plupart des difficultés que vous pourriez rencontrer, qui ne nécéssiteront pas de supplémenter ou d'arrêter d'allaiter.

Pour plus d'information, voici quelque ressources au sujet du partage de lait et des banques de lait maternel:
http://milkshare.birthingforlife.com/
https://www.hmbana.org/
Communiqué de presse de Héma-Québec annoncant l'ouverture prochaine de leur banque de lait


À bientôt!

photos: 
http://www.monenfantgrandit.be/pictures/articles/allaitement-IM00028.jpg
http://1.bp.blogspot.com/-wxfFC-GWxDo/UBYcBTv9v9I/AAAAAAAAHGI/a2NHXFz_zYE/s320/donor+milk.JPG