Le placenta: développement et rôle

Comme annoncé au message précédent, je vais poster peu à peu des extraits bonifiés de mon travail de recherche sur le placenta. Si vous désirez le lire en entier dès maintenant, vous pouvez me laisser un commentaire à la fin du message avec votre adresse courriel, ou bien m'écrire directement, et je vous enverrai mon travail en format PDF. 

Avant d'expliquer les différents aspects et fonctions du placenta, il est important de commencer à la base. Comment se développe-t-il? Quelles sont ses responsabilités et ses fonctions in utero

Lors de la conception, c'est-à-dire la rencontre entre un ovule et un spermatozoïde, Un merveilleux processus est enclenché: c'est le début d'une nouvelle vie. le zygote, car c,est ainsi qu'on appelle l'ovule nouvellement fécondé, commencera à se diviser. Au même moment, celui-ci voyage dans les trompes de Fallope en destination de l'utérus. Cinq jours après la conception, c'est le moment de s'implanter dans la cavité utérine. Le regroupement de cellules, maintenant appelé blastocyste subit une séparation. La couche externe, appelée trophoblaste, commence alors à se séparer pour former la placenta, alors que la partie interne du blastocyste, appelé embryoblaste, formera la bébé. Cette séparation indique que le bébé ET le placenta proviennent tous deux de l'union entre le spermatozoïde et l'ovule, les rendant donc génétiquement identiques.  Six jours après la conception, le trophoblaste commence à s'implanter dans la paroi utérine. L'implantation devrait être complète au jour 12. Ensuite, le sac amniotique se développe pour protéger l'embryon alors que le trophoblaste se projette dans l'endomètre (intérieur de l'utérus) pour finalement former le placenta. 

Maintenant, le placenta en développement est bel et bien implanté dans l'utérus de la mère. La circulation placentaire s'installe, et les systèmes de circulation placentaire et maternel commencent à faire des échanges, mais le sang de la mère ne se mélangera jamais avec celui du placenta. À partir du troisième mois de grossesse, le foetus et la mère ont chacun leur système sanguin distincts. C'est l'un des miracles du placenta: il connecte la mère et son enfant tout en gardant leurs systèmes bien distincts. L'oxygène et les nutriments sont passés, mais les sangs ne se rencontrant jamais. On peut, entre autres le constater lorsque la mère et son enfant ont des groupes sanguins différents et parfois même incompatibles!

Le placenta lui-même pèse environ une livre et rappelle un peu un arbre violet, rouge et jaune. Du côté bébé, le placenta est lisse et lustré, avec le cordon ombilical bien enraciné au centre. Du côté maternel, celui-ci ressemble plus à de la viande, avec une surface spongieuse qui est attachée à la paroi utérine. 

Durant la grossesse et à la naissance, le placenta s'assure de la survie de la mère et de l'enfant. Il agit comme barrière pour protéger le foetus des bactéries et entités qui pourraient lui être nocives contre la plupart des molécules étrangères. En tant qu'organe de synthèse, il utilise et produit de l'oestrogène, de la progestérone et de la gonadotrophine. les hormones sécrétées par le placenta contrôlent les contractions utérines et font de l'utérus un environnement idéal où le bébé peut se développer. Ces hormones préparent aussi la lactation chez la mère, assurant donc aussi la survie du bébé après sa naissance. 

Le placenta a la propriété de choisir et de transporter les nutriments nécessaires à la formation des tissus du bébé. Il sélectionne des éléments dans le sang de la mère, et les envoie au foetus. Celui-ci peut même faire en sorte qu'une femme souffrant de malnutrition donne naissance à un bébé de poids normal. Certaines recherches ont même observé que le placenta peut se sacrifier en cas de famine, en défaisant ses propres tissus pour assurer une croissance normale au bébé. 

Cet organe a aussi le rôle, ou la propriété d'être un peu comme «l'avocat du bébé». Il a la faculté de manipuler le système de la mère pour le bénéfice du foetus. Il utilise un système d'hormones pour faire toutes sortes de demandes à la mère, comme par exemple de faire diluer son sang, ou de lui envoyer des éléments particuliers. 


La bibliographie complète est disponible dans ma recherche. 

À la prochaine!


Comments

  1. Bonjour,
    J'habite en France et je souhaiterais encapsuler mon placenta, comment puis-je m'y prendre...il n'y a pas de labo qui fasse cela en France...dommage. J'ai entendu dire qu'on pouvait le faire sécher au four mais je n'ai pas d'autres précisions. Merci d'avance pour votre aide. Camille

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour Camille, désolé de la réponse tardive, je n'avais pas reçu de notification pour votre commentaire! Vous pouvez chercher le livre ''Placenta, rituels et usages thérapeutiques'' de Cornelia Enning, il y a de la bonne information dans ce livre et quelques recettes. sinon, vous pouvez trancher le placenta en tranches fines et le mettre au déshydrateur, ou bien le faire sécher au four à basse température avec la porte entrouverte. Bonne chance!
      Laurie

      Delete

Post a Comment